Ce qu’il faut connaître avant l’achat d’une voiture

Ce qu’il faut connaître avant l’achat d’une voiture

Ce qu’il faut connaître avant l’achat d’une voiture

Avant d’acheter une auto, il est toujours utile de connaître les formalités administratives et le mode de paiement possible, que l’on compte acheter son véhicule chez un mandataire ou un particulier.

La différence entre un achat chez le concessionnaire et chez un particulier

Si votre voiture a été achetée chez un concessionnaire ou chez un mandataire auto IES, le vendeur va généralement se charger de toutes les démarches administratives. Votre unique tâche sera de parapher le bon de commande.

Sur ce dernier devront être stipulées toutes les informations nécessaires pour la mise en circulation du véhicule. Toutefois, il convient de noter que certains marchands ne s’occupent pas des formalités administratives. Dans ce cas, vous êtes obligé de vous en occuper en allant à la préfecture.

Par ailleurs, si vous avez acheté votre voiture à un particulier, votre tâche sera un peu plus compliquée, car vous devez réunir toutes les paperasses de l’auto en les demandant à l’ancien propriétaire (le vendeur). Parmi les documents à rassembler, il y a, par exemple, la carte grise avec la mention « vendu le ». La signature du vendeur doit également être apposée sur cette pièce. À part la carte grise, il y a aussi le certificat de cession, le certificat de non-gage datant de moins d’un mois et le rapport de contrôle technique (de moins de 6 mois). Ce dernier est obligatoire pour les véhicules âgés de plus de 4 ans.

Comment payer la voiture après l’achat ?

En achetant une voiture chez un professionnel comme le mandataire auto IES, vous pouvez négocier le mode de paiement. Ce dernier peut se présenter sous différentes formes. Vous avez notamment la possibilité de réserver votre voiture en versant un acompte ou des arrhes. Si vous avez versé des acomptes, la vente est irrévocable c’est-à-dire, ni le vendeur ni vous ne peuvent désister. Seule une décision venant de la justice peut annuler la vente et la validité du bon de commande.

Dans le cas où des arrhes ont été versées, le Code civil stipule que le désistement des 2 parties (vendeur et acheteur) est possible. Si jamais l’acheteur souhaite arrêter la transaction, celui-ci perdra ses arrhes. Le cas contraire se produit si le vendeur a changé d’avis. En outre, si vous avez acheté votre voiture à un particulier, vous pouvez effectuer la transaction via un chèque de banque.

D’ailleurs, ce procédé reste un incontournable entre particuliers. Si vous souhaitez avoir ce type de chèque, vous devez faire une demande à votre banque qui vous le remettra sous 24 h (dans la majorité des cas). Sur le chèque en question, vous devez préciser le nom du vendeur ainsi que le montant exact de la transaction.

Le carnet d’entretien, un document important à exiger au vendeur

Avant de vous décider à acheter votre véhicule à un particulier et non à un mandataire auto IES, demandez à voir le carnet d’entretien de la voiture, car cette pièce vous permettra d’avoir une idée sur l’état général de l’auto.

En le consultant, vous verrez en détail toutes les opérations mécaniques qui ont été réalisées sur le véhicule. Si jamais un vendeur vous refuse de présenter le carnet d’entretien de sa voiture, méfiez-vous. En effet, il se pourrait que le véhicule n’ait pas été suivi régulièrement sur le plan mécanique. Si ce cas se présente, la meilleure chose à faire est de prendre congé du vendeur.