La fin des Autolib à Paris.

La fin des Autolib à Paris.

Le service parisien de voitures en libre-service définitivement arrêté ?

Le service parisien de voitures électriques en libre-service (Autolib’) s’est définitivement arrêté et à vécu ses dernières heures le mardi 31 juillet. Pour le moment, il n’est plus possible de louer une de ces petites voitures à cause de la résiliation du contrat du groupe Bolloré par la Mairie de Paris. Depuis l’arrêt du service, le groupe Bolloré passe son temps à récupérer ses véhicules dans la capitale. En revanche, vous pourrez de nouveau louer des véhicules dans Paris car Renault à prévue de mettre en service son offre de véhicules partagés pour la rentrée.

Au tour de Renault, PSA et consorts !

De nouveaux opérateurs ont prévu de prendre le relais une fois le groupe Bolloré parti avec ses voitures et ses bornes, le service de voitures électriques sera donc remis en jeu. Nous retrouvons en tète Renault (allié au loueur ADA) avec son service « Moov’in ». Le géant à conclu un partenariat avec la Ville de Paris et à prévu de déployer dès la rentré, des VTC électriques (via une application qui lui appartient) et des véhicules électrique en autopartage disponible à tout moment mais sans station (encore via une application).  Il est prévu que environ 2000 véhicules (Zoé, Twizy et Kangoo) seront mises en service avant fin 2018. Les prix seront dévoilés d’ici la rentrée mais il n’y aura pas d’abonnement. En revanche, Renault ne dispose pas de l’exclusivité à Paris et en proche banlieue (contrairement à Bolloré) et la ville de Paris souhaite passer, à terme, de 4000 à 20000 véhicules.

Des concurrents pourront donc présenter leur projet aux communes. Peugeot, quant à lui est déjà sur les rangs avec « Free2Move », service qui sera normalement présenté avant la fin de l’année. Il y aurait également la start-up « Totem Mobi » qui serait prête à investir la capitale avec des voitures 2 places afin de se démarquer. Ici également, les prix ne sont pas encore dévoiler.